Archives du mot-clé blanc d’oeufs

Financiers aux myrtilles et à la violette

financierviolette1

Voici une recette plutôt originale ! C’est vrai, que vous n’avez pas vraiment l’habitude de me voir pâtisser avec des ingrédients un peu « originaux », je reste dans des saveurs sûres (chocolat, fruits frais, speculoos et j’en passe…), surtout parce que chéri n’aime pas beaucoup le « changement ». Alors quand il m’a demandé « qu’est ce que tu prépares? » et que je lui est répondu des financiers à la violette, il m’a regardé avec des gros yeux ^^!
Non je plaisante (ou pas!) ! Et finalement, il a goûté et ces petits financiers lui ont bien plu ! Pari réussi !
Pour réaliser ces financiers, j’ai donc utilisé un sucre aromatisé à la violette que j’ai marié avec de la purée de myrtille, une bonne alliance, même si la violette prenait tout de même le dessus sur la myrtille.
C’est donc pour moi l’occasion de vous reparler de la marque Quai Sud. En effet, le sucre aromatisé à la violette vient de cette marque dont je vous est déjà parlé à plusieurs reprises et avec qui j’ai même organisé un jeu concours il y a quelques semaines.
Sur leur boutique en ligne, ils ont développés plusieurs parfums de sucres aromatisés, qui me font tout plus envi les uns que les autres ! Je vous laisse les découvrir en cliquant sur le lien. 😉

Lire la suite

Meringues Italienne de Pierre Hermé

meringueitalienne4

Il existe 3 types de meringues :
– la meringue française est la plus facile à réaliser et la plus classique c’est celle que vous trouvez chez votre pâtissier ou qui peut être servi en fin de repas par exemple, elle est composé uniquement de blancs d’oeufs montés et de sucre.
– la meringue suisse, j’en connais la technique, mais je ne l’ai jamais réalisé. Il s’agit de monter les blancs d’oeufs en neige et d’y ajouter le sucre, mais cette fois au bain-marie. On obtient une meringue plus cassante en bouche après cuisson et moins fragile.
– Et enfin celle qui nous intéresse aujourd’hui la meringue italienne.

Développons un peu sur cette meringue italienne, c’est la plus technique et donc la plus difficile à réaliser. Cette meringue sert surtout pour la décoration des gâteaux et des tartes, je pense par exemple à la tarte au citron meringuée. On utilise ensuite un chalumeau de cuisine pour lui donner une légère couleur dorée et la cuire très légèrement. Mais la meringue italienne est aussi la base du macaron.
Cette meringue est constituée de blancs d’oeufs montés dans lesquels ont vient verser un sirop de sucre cuit à une certaine température.
La difficulté de cette recette réside à synchroniser la montée des blancs d’oeufs et la bonne température du sirop. Lorsque les blancs d’oeufs commencent à être ferme, il faut que le sirop soit prêt également. En général, je commence à monter mes blancs d’oeufs lorsque le sirop est à 100°C. Cette recette demande donc une bonne connaissance de son robot et ses feux.
Comme vous l’aurez compris, pour cette recette il faut donc un minimum de matériel : un thermomètre de cuisine et un chalumeau, si vous n’en avez pas, sachez que cela ne coûte pas très cher et que c’est un investissement à long terme, surtout si vous cuisinez beaucoup !

Pour la recette de cette meringue, je me suis fiée au Larousse des Desserts de Monsieur Pierre Hermé.
Les quantités sont importantes, mais je n’ai pas osées les diviser. Cette recette est tellement capricieuse que je préfère mettre toutes les chances de mon côté.
Si vous avez seulement besoin de décorer un gâteau il vous restera bien évidemment de la meringue, mais vous pouvez alors la cuire comme une meringue française. Normalement, cela ne se fait pas, mais j’ai testé et on obtient une meringue très cassante sur le dessus et toute moelleuse à l’intérieur et elle s’effrite beaucoup moins qu’une meringue traditionnelle.

Lire la suite